Articles Tagués ‘savoir’

My Time at Portia est un jeu indépendant édité par Pathea Games et développé par Team17 Digital et sorti le 15 janvier 2019.

Couverture

Trois cents ans durant, les hommes vécurent sans le soleil, conséquence d’une apocalypse. Grâce à Peach, un scientifique, le soleil revint et les hommes entrèrent dans une nouvelle ère. Un siècle plus tard, vous incarnez Marco nouvel arrivant dans la cité libre de Portia. Vous avez hérité de votre père disparu son atelier et vous devenez un des artisans de la cité. Pour construire les objets dont vous avez reçu la commande, il vous faudra récolter des ressources et vous rendre souvent dans les ruines des Temps Anciens.

Et les archives dans tout ça ??

Lors de votre première exploration des ruines, vous découvrez des « reliques », des morceaux d’objets (morceau de statue, moteur, ressort, circuits électroniques, etc.) et l’un de ces types d’objet attire particulièrement l’attention. Il s’agit de « disques de données ». Vous ramenez ce disque en ville et vous le montrez à deux personnes : le prêtre de l’Église de la Lumière et Petra, l’assistante de la directrice du Centre de Recherches.

Ces deux personnes vont tenir des discours diamétralement opposés et ainsi mettre à jour une des tensions principales dans le monde des Cités Libres. L’Eglise de la Lumière a pour objectif de permettre le maintien du monde et cherche à éviter que la course aux reliques et donc aux savoirs et technologies de l’Ancien Temps ne soit la cause d’une nouvelle apocalypse. Le prêtre demande donc au joueur de lui apporter les disques de données qu’il trouvera et de lui les donner. En échange de quoi, il obtiendra des ressources (graines de plantes rares). L’Eglise détruira les disques sans vérifier leur contenu.

Petra travaillant au Centre de Recherches a un discours totalement opposé. En tant que chercheuse, les données et donc les archives sont fondamentales. C’est d’ailleurs les archives qui lui ont fait quitter son foyer pour s’installer à Portia, qui doit abriter en ses ruines l’objet de ses recherches. Quand vous lui montrez le disque de données, elle s’énerve contre l’Eglise de la Lumière et vous indique les opportunités qu’offre le Centre de Recherche. Vous pouvez apporter ces disques pour lancer des recherches. Cela vous permet d’obtenir des schémas de construction de machine qui seront utiles à votre atelier. Mais vous pouvez aussi troquer contre des objets technologiques avancés, utiles pour vos besoins d’artisans. Les disques seront dans tous les cas étudiés et non détruits.

Des archives essentielles

L’importance du savoir est ainsi symbolisée dans ce jeu par la mécanique de troc aux conséquences opposées selon les choix du joueur. Des archives essentielles ou des archives dangereuses ? C’est à vous de voir.

Marc Scaglione

Publicités