Articles Tagués ‘Mary Poppins’

Le retour de Mary Poppins est un film américain de Rob Marshall (Chicago, Mémoires d’une geisha) sorti en décembre 2018. Il s’agit d’une suite au film de 1964, lui-même adapté d’un roman éponyme de Pamela L. Travers.

mary_poppins_1

Quelle est l’histoire ?

1929. La Grande Dépression frappe le monde et donc l’Angleterre. Michael Banks, peintre et guichetier de banque à mi-temps, est veuf depuis un an. Il doit élever ses trois enfants : John, Annabel et Georgie. Un beau matin, il apprend qu’il doit rembourser son prêt dans un délai de cinq jours (d’un montant équivalent à plus d’une année de salaires), faute de quoi sa maison sera saisie. C’est à ce moment que Mary Poppins réapparaît dans la vie des Banks.

Et les archives dans tout ça ??

Les archives apparaissent rapidement dans le déroulé de l’intrigue. Alors que Michael sombre dans le désespoir à l’idée de perdre sa maison de famille, sa sœur Jane lui rappelle que leur père George Banks leur a légué des actions dans la banque dans laquelle il était associé. Et c’est le moment de partir en quête du certificat d’actions ! Une quête que les personnes qui ont perdu un proche connaissent bien : trouver un document parmi les affaires d’un disparu. Mélancolie, nostalgie, joie et désespoir face à cet ensemble, vestiges d’une vie. Michael et Jane retournent la maison, en démarrant par le grenier (évidemment), mais ne trouvent pas le susdit document. Ils en profitent pour évoquer de vieux souvenirs et jeter ce qui est considéré comme obsolète.

mary_poppins_3

un peu de tri au grenier

Mary Poppins apparaît à ce moment-là. Et sa première action est de mettre un peu d’ordre dans ce capharnaüm. Et évidemment en faisant un peu de magie, si possible. Ainsi fait-elle voler les papiers, non pour les classer (ce serait trop facile) mais pour les déposer dans une caisse, destination la poubelle. Il s’avérera que le certificat d’actions était dans cette caisse et sera sauvé in extremis sans le vouloir. La preuve que la magie, c’est bien pratique pour faire des tas et épater les enfants, mais ça ne permet pas de faire un vrai travail d’identification !

mary_poppins_2

faire voler des archives, ce n’est pas trier !

Plus tard, Michael Banks rencontre le directeur de la Banque, William Wilkins (incarné par Colin Firth), pour demander un délai. Il évoque les actions que son père lui a légué. Le Président Wilkins demande le registre des actionnaires, le consulte mais déclare ne rien trouver et donc ne rien pouvoir faire pour les Banks. Mais c’est un mensonge. Après que Michael, penaud, a quitté la pièce, le directeur déchire les pages du registre au nom des Banks et les jette dans le feu, puis demande à ce qu’on lui amène les archives de Georges Banks. Nous ne connaîtrons pas la suite, mais il est fort à parier que les archives compromettantes aient connu un sort funeste.

mary_poppins_4

Un inquiétant banquier destructeur d’archives

Preuves d’un droit, les archives sont ici essentielles, et objets de maintes convoitises (qui vont jusqu’à la destruction). Elles sont aussi la trace d’une vie passée, à la fois douleur et joie pour les survivants. Dans tous les cas, la pensée magique, les chansons et les claquettes ne fonctionnent pas avec les archives ! Hélas !

Marc Scaglione

Publicités