Articles Tagués ‘B the Beginning’

B_the_Beginning_1B The Beginning est une série d’animation japonaise du studio de production I.G à qui l’on doit entre autres Haikyu, l’Attaque des Titans et Psycho Pass. La série de 12 épisodes est diffusée sur Netflix et est accessible depuis le 2 mars 2018. Il s’agit d’un scénario original mêlant  thriller et science-fiction.

 Dans un pays imaginaire nommé Crémona, une succession d’assassinats perpétrés par celui que la police a nommé le Tueur B pousse un flic légendaire à reprendre du service.

 

 

Et les archives dans tout ça ??

FLICK KeithL’épisode 1 voit l’apparition d’un des protagonistes principaux, Keith Flick. C’est un homme d’une quarantaine d’années à l’air négligé, coiffé d’une tignasse touffue et d’une barbe hirsute. Ancien flic de la brigade, il inspire beaucoup de respect à ses anciens collègues. Anciens, puisque pendant les huit dernières années, il était aux …. Archives ! Cela sent l’éternel cliché de la mise au placard… confirmé quelques épisodes plus tard. Le retour de Keith Flick dans un service d’enquête conduit à un passage chez le coiffeur-barbier. Apparemment, être aux Archives conduit aussi à la négligence de soi.

Peut-être ne s’agit-il là que d’un cliché sans réelle importance. Mais hélas les clichés s’accumulent !

Dans l’épisode 6, Keith est recherché après la mort d’un de ses collègues. La section de police va donc fouiller ses anciens bureaux aux Archives. Le service d’Archives de la police royale est situé dans un entrepôt sur les docks.

B_the_Beginning_4

Un entrepôt pour un service d’archives, ça s’annonce bien…

Niveau conservation préventive, on a déjà quelques soucis. En rentrant dans le bâtiment, l’un des policiers s’interroge sur la nature de ce lieu rempli de cartons et d’étagères bourrées de dossiers. Son collègue lui répond qu’il s’agit du service d’Archives. Au-delà du fait que ce policier ne semble pas être un génie, il faut noter que certains policiers ne savent même pas où se trouvent les Archives ! A tout cela, il faut ajouter un magasin rempli à ras bord de cartons sans identification, plus entrepôt de stockage abandonné que vrai service d’Archives. D’ailleurs les policiers passent leur temps à s’étonner du bazar.

B_The_Beginning_3

Des cartons, encore des cartons

On se demanderait presque où se trouve l’archiviste ! C’est là qu’on apprend que Keith Flick a exercé seul la fonction d’archiviste de la police durant les huit dernières années et que par conséquent, personne n’a pris le relais…

B_The_Beginning_5

Accéder aux archives ? Un parcours du combattant

Ce cliché n’est pas confiné à l’archive papier, mais aussi à l’archive électronique et aux informaticiens. Ainsi dans l’épisode 10, l’équipe est à la poursuite d’un tueur qui a kidnappé un des inspecteurs. Keith demande à Kaela, l’informaticienne de l’équipe, de sortir les plans du bâtiment de la police. Elle trouve plusieurs plans, puisque l’immeuble a trois cents ans. Il souhaite alors que cette dernière lui affiche les plans en même temps en séparant par époque. Et… ce ne sont pas des plans qui s’affichent à l’écran mais une modélisation 3D que Kaela fait en un clin d’œil et en temps réel…

B_the_Beginning_2

Tu cherches des plans ? On te donne un modèle 3 D

En résumé, cette série est un parfait exemple d’accumulation de clichés dans lequel les archives papier sont un fatras bordélique et sans intérêt abandonné dans un entrepôt et les archives électroniques et les données une information magique qui apparaît dès demande et prend toutes les formes que l’on souhaite !

Marc Scaglione