Archives de la catégorie ‘Jeux’

Creature in the Well est un jeu vidéo sorti en septembre 2019. Il s’agit d’une production du studio Flight School Studio. C’est un jeu indépendant de courte durée qui joue sur des mécaniques de flipper. Il est disponible sur Xbox et PC.

Couverture

Le titre du jeu est une allusion à la fable philosophique chinoise « une grenouille dans le puits ».

Quelle est l’histoire ?

Le joueur incarne BOT-C, un robot s’éveillant dans le désert. Vous rejoignez une montagne qui abrite une machine abandonnée, le Climatron, maintenue autrefois par vos semblables, les robots de type BOT-C. Vous allez explorer les différents niveaux, réparer ce que vous pourrez et découvrir ainsi l’histoire de ce lieu, de la tempête de sable perpétuelle qui fait rage à l’extérieur de la montagne, tout en cherchant une solution pour la stopper.

Et les archives dans tout ça ??

En déambulant, vous découvrez les journaux de bord de l’équipe de construction et de maintenance qui vous permettront de vous familiariser avec l’histoire du lieu. Un classique pour étendre l’univers et développer l’histoire à moindre coût.

Votre objectif est donc de relancer la machine, et pour cela vous redémarrez les 4 systèmes qui la composent dans l’ordre suivant : les réserves d’énergie, les systèmes de base, les systèmes de soutien et le contrôle météorologique.

Les archives un système de base

Les archives, un système de base

Les systèmes de base se résument en réalité aux archives. Sans donnée et journal de bord, la machine ne peut se lancer. Une fois arrivé au terminal, vous redémarrez l’ensemble, en réalisant que les archives sont bien complètes, car tous les espaces pour stockage de cartouches de données sont pleins. Mais une bonne partie des informations n’est hélas plus exploitable : les supports informatiques sont fragiles et sont devenus inexploitables à cause du sable et de la rouille ; de même, les connexions aux bornes de lecture sont dans le même état…

Utilité des archives

utilité des archives

Lorsque vous étudiez certaines archives, vous réalisez que ce ne sont pas seulement les archives système qui sont conservées. Vous trouvez ainsi une photo d’un groupe d’enfants de la ville jouant au stickball. Les archives contiendraient-elles aussi les archives de la ville ? Le jeu ne répond pas à cette question, mais nous pouvons le supposer.

Information historique

Informations historiques

Les archives, système de base du fonctionnement de la machine, sont fragiles. C’est d’autant plus vrai pour l’informatique, puisque leur accès nécessite de l’énergie, un support viable ainsi qu’un outil de lecture. Sans parler d’un format intelligible. Et face au temps, les supports sont bien fragiles, loin dans la croyance populaire de l’éternité numérique.

Etat des archives

L’état des archives

Enfin, on pourra réfléchir sur la métaphore apportée par le jeu : les archives sont un système de base, nécessaire au bon fonctionnement de la machine, comme les archives sont un fondement qui est un reflet du bon fonctionnement de la société !

Marc Scaglione

Mutazione est un jeu vidéo indépendant de type narratif, développé par le studio danois « Die Gute Fabrik » et sorti le 19 septembre 2019. Edité par Akupara Games, il sort sur les plateformes Mac, Windows, iOS et Playstation 4.

Quelle est l’histoire ?

Kai, quinze ans, débarque à Mutazione, la communauté où vit son grand-père Nonno, qu’elle ne connaît pas et qu’elle pense mourant. Un siècle plus tôt, une météorite s’est écrasée sur cette station balnéaire des tropiques. Depuis lors, les survivants ont développé de curieuses mutations. Kai rencontre les membres de cette communauté amicale, découvrant petit à petit leurs secrets, et s’initie à la pratique toute particulière du jardinage musical.

Mutazione_1

Et les archives dans tout ça ??

Dès son arrivée à Mutazione, Kai se rend au chevet de son grand-père Nonno. Après une brève discussion, ce dernier vous envoie voir son ami Yoké, qui doit vous donner quelque chose.

Vous trouverez Yoké aux Archives. Il s’agit d’un vieil homme en fauteuil roulant, ami de votre grand-père depuis des décennies. Lors de votre première rencontre, il vous remet l’Encyclopédie des plantes de Mutazione, fruit de son travail de recherche conjoint avec Nonno. Il explique aussi son travail et l’origine des Archives. Il décrit les lieux comme une « superbe collection d’objets et d’écrits », incluant ses recherches sur l’histoire de l’île. En effet quand on regarde la pièce, il y a de tout : des ouvrages, des rouleaux, des cartons, des vêtements et même une rame de tramway. Il renchérit : « Les Archives sont un endroit essentiel, où sont stockées des informations sur notre culture ».

Mutazione_2

Yoké est ici le parfait exemple de la personne privée, initiant seul un projet essentiel de sauvegarde de la culture au moment où les infrastructures publiques sont inexistantes où qu’elles considèrent le sujet sans intérêt. Il incarne cette part importante de notre patrimoine : le chercheur et collectionneur privé qui fait œuvre de conservateur et sauvegarde ainsi un énorme pan de patrimoine.

Mutazione_3

D’ailleurs, Yoké sera d’une aide essentielle tout au long de l’aventure. Il nous fera découvrir l’histoire de l’île et des survivants, nous offrant le moyen de décoder les anciens symboles dispersés sur l’île.

Quand la force publique est absente ou méprisante, c’est sur l’initiative privée, individuelle ou de groupe qu’il faut compter pour sauver le patrimoine et les archives jugées comme essentielles.

Marc Scaglione

The Witcher 3 : Blood and Wine est un extension sortie en mai 2016 du jeu The Witcher 3 : The Wild Hunt développé par CD Red Projekt. Troisième opus d’une trilogie vidéoludique, ce jeu plébiscité est l’adaptation d’une série de romans polonais à succès, Le Sorceleur, par Andrzej Sapkowski.

L’histoire ?

Après l’intrigue de The Witcher 3, Geralt de Riv est appelé pour un contrat par Anna-Henrietta, la duchesse de Toussaint (un territoire entre le Sud de la France et la Toscane). En effet, une bête tue des chevaliers, dérangeant la quiétude du duché et entachant par là même la puissance ducale.

Witcher_3_2

Le magnifique duché de Toussaint

Et les archives dans tout ça ??

Attention, cette partie contient des spoilers.

Ce qui fait le succès de The Witcher 3 concerne l’univers et la qualité d’écriture des quêtes et personnages. Comme dans de nombreux jeux vidéos, vous découvrirez de nombreux documents éparpillés à travers le monde, afin de l’enrichir. Je me souviens par exemple d’un document retrouvé sur le cadavre d’un jeune chevalier près d’un nid de plantes géantes. En fouillant ce dernier, vous découvrez une lettre non envoyée du jeune homme qui explique à son père qu’il ne voulait pas être chevalier et partir sur les routes, mais qu’il le fait uniquement pour lui faire plaisir et ne pas le plonger dans la honte. Son chemin aura été court hélas.

En outre, Geralt a nécessité d’entretenir voire d’améliorer son matériel. Il a ainsi de nombreuses quêtes pour récupérer des schémas d’armes et d’armures à ramener auprès des artisans. Les archives techniques, souvent oubliées, sont aussi très utiles !

Tous ces éléments sont omniprésents dans le jeu, mais nous ne croisons le mot archives qu’à deux reprises.

Dans la quête « Gazouillis et Chevalerie », un noble nous demande de participer à une course à sa place, course réservée aux hommes portant des armes héraldiques. Le secrétaire, gérant l’inscription, est capable de citer les faits historiques liés au nom de Geralt, mais aussi à celui de Ravix de Quatrecorne, identité que Geralt avait endossée lors d’un dîner des décennies plus tôt. Geralt s’étonne de toutes les informations en la possession du secrétaire. Celui s’enorgueillit en disant : «  nous prenons l’héraldique très au sérieux. Il m’a suffi d’une visite dans les archives ducales pour trouver les informations requises. », eh oui pas de sciences sans informations et donc sans archives !

Witcher_3_3

Pas de science sans archives

Dans la quête « Course aux documents », vous apprenez qu’un ancien employeur a déposé votre argent pour un contrat sur un compte en banque à votre nom à la banque Cianfanelli. Vous vous y rendez mais effroi : pour la banque, vous êtes mort et vous ne pouvez donc toucher votre argent ! Pour récupérer le compte, il vous faut le permis A38 ! Cela vous rappelle quelque chose ? Il s’agit d’un hommage à la Maison des fous dans Les Douze Travaux d’Astérix (dont nous vous avons parlé ici). Geralt est donc baladé de bureau en bureau et passe même dans les archives de la banque, situées en face du coffre. Il y rencontre l’archiviste anonyme de la banque, qui lui indique qu’il est dans les archives et qu’il ne peut rien faire pour lui. Il s’énerve d’ailleurs et vitupère contre ses collègues qui lui envoient tous les « crétins qui ont un problème, car il a du travail ». Clairement les tâches de l’archiviste au sein de l’établissement ne semblent pas très claires au yeux des autres employés !

Witcher_3_4

Un archiviste incorruptible

Problème de visibilité de l’archiviste, science riche grâce aux archives, schémas techniques et archives disséminées, voilà ce qui vous attend dans les vertes terres de Toussaint !

Marc Scaglione

Ni No Kuni II : politique et réalité

Publié: 9 juillet 2019 dans Jeux

Ni No Kuni II : L’Avènement d’un nouveau royaume est un jeu vidéo de rôle développé et édité par Level 5, studio japonais derrière la série des jeux Professeur Layton. Il s’agit d’une suite de Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière céleste, célèbre pour ses cinématiques animées par le studio Ghibli. L’intrigue se déroule une centaine d’année après le 1 et le jeu peut être fait sans connaître l’univers. A la musique, on retrouve Joe Hisaishi célèbre pour ses BO des films du studio Ghibli.

Ni_No_Ku_Ni_1

L’histoire ?

Roland, président d’un état fictionnel de notre monde, se rend à un sommet international lorsqu’une bombe éclate. Il se réveille rajeuni dans le palais de Carabas, le jour de l’intronisation du nouveau roi, le très jeune prince Evan. Ce dernier est cependant victime d’un coup d’Etat. Evan et Roland réussissent à s’échapper. Evan décide alors de fonder un nouveau royaume, assisté par Roland.

Et les archives dans tout ça ??

Face au nouvel ennemi qui a émergé, Evan et Roland cherchent à faire des royaumes du monde des alliés. Ils contractent des alliances avec chacun d’entre eux. Les archives apparaissent dans le chapitre consacré à Mécarbor.

Il s’agit d’une entreprise de technologie avancée qui s’est érigée en royaume, avec à sa tête, le Superviseur Zip Vector. Cependant ce dernier est sous l’emprise d’un mal qui le rend tyrannique. Evan et Roland aident donc Suzie, assistante et amie de Vector dans sa quête pour le ramener à la raison.

Ils partent alors en quête de mémolithes, un appareil qui enregistre et stocke des vidéos. Les mémolithes en question ont été enregistrées à l’époque de la fondation de Mécarbor, dans le but de ne pas oublier les origines de l’entreprise. Donc des archives patrimoniales ! Hélas, elles ne sont pas vraiment bien conservées et sont dispersées. Dans cette quête, vous visitez plusieurs lieux dont la salle d’archives se trouvant dans l’usine, accessible uniquement aux employés de niveau V. Quand vous rentrez dans la salle, un de vos compagnons s’étonne du fait qu’elle est mal rangée (deux-trois registres traînent sur un bureau, on a connu pire), Suzie explique alors que c’est le résultat du transfert de tous les documents datant d’avant la construction de la méca-usine. Ils y découvrent une mémolithe et continuent leurs quêtes. Une fois tous les enregistrements retrouvés, ils réussissent à ramener Vector à la raison.

Ni_No_Ku_Ni_2

enregistrement d’une mémolithe

C’est un exemple parfait de la dichotomie du langage politique concernant les archives : conscients d’être un fort enjeu patrimonial pour l’entreprise, les entrepreneurs oublient vite les archives pour les entasser dans un endroit sans traitement. La salle d’archives est équipée pour recevoir des lecteurs, mais n’est pas accessible aux gens car elle se trouve en plein milieu de l’usine.

Ni_No_Ku_Ni_3

On a vu pire comme salle d’archives

Mécarbor n’a pas d’archiviste. Il n’y a donc personne pour s’en occuper et les archives sont éparpillées lorsqu’on en a besoin. Si le pouvoir évocateur et fédérateur des archives patrimoniales est au cœur de la mission, les personnages ne remettent jamais en question le traitement auxquelles les archives sont soumises. Bref, un phénomène assez réel que ce jeu retranscrit parfaitement !

Marc Scaglione

 

My Time at Portia est un jeu indépendant édité par Pathea Games et développé par Team17 Digital et sorti le 15 janvier 2019.

Couverture

Trois cents ans durant, les hommes vécurent sans le soleil, conséquence d’une apocalypse. Grâce à Peach, un scientifique, le soleil revint et les hommes entrèrent dans une nouvelle ère. Un siècle plus tard, vous incarnez Marco nouvel arrivant dans la cité libre de Portia. Vous avez hérité de votre père disparu son atelier et vous devenez un des artisans de la cité. Pour construire les objets dont vous avez reçu la commande, il vous faudra récolter des ressources et vous rendre souvent dans les ruines des Temps Anciens.

Et les archives dans tout ça ??

Lors de votre première exploration des ruines, vous découvrez des « reliques », des morceaux d’objets (morceau de statue, moteur, ressort, circuits électroniques, etc.) et l’un de ces types d’objet attire particulièrement l’attention. Il s’agit de « disques de données ». Vous ramenez ce disque en ville et vous le montrez à deux personnes : le prêtre de l’Église de la Lumière et Petra, l’assistante de la directrice du Centre de Recherches.

Ces deux personnes vont tenir des discours diamétralement opposés et ainsi mettre à jour une des tensions principales dans le monde des Cités Libres. L’Eglise de la Lumière a pour objectif de permettre le maintien du monde et cherche à éviter que la course aux reliques et donc aux savoirs et technologies de l’Ancien Temps ne soit la cause d’une nouvelle apocalypse. Le prêtre demande donc au joueur de lui apporter les disques de données qu’il trouvera et de lui les donner. En échange de quoi, il obtiendra des ressources (graines de plantes rares). L’Eglise détruira les disques sans vérifier leur contenu.

Petra travaillant au Centre de Recherches a un discours totalement opposé. En tant que chercheuse, les données et donc les archives sont fondamentales. C’est d’ailleurs les archives qui lui ont fait quitter son foyer pour s’installer à Portia, qui doit abriter en ses ruines l’objet de ses recherches. Quand vous lui montrez le disque de données, elle s’énerve contre l’Eglise de la Lumière et vous indique les opportunités qu’offre le Centre de Recherche. Vous pouvez apporter ces disques pour lancer des recherches. Cela vous permet d’obtenir des schémas de construction de machine qui seront utiles à votre atelier. Mais vous pouvez aussi troquer contre des objets technologiques avancés, utiles pour vos besoins d’artisans. Les disques seront dans tous les cas étudiés et non détruits.

Des archives essentielles

L’importance du savoir est ainsi symbolisée dans ce jeu par la mécanique de troc aux conséquences opposées selon les choix du joueur. Des archives essentielles ou des archives dangereuses ? C’est à vous de voir.

Marc Scaglione