Enslaved Odyssey to the West : vivre dans le passé

Publié: 3 janvier 2020 dans Jeux
Tags:, ,

Enslaved : Odyssey to the West est un jeu-vidéo d’action aventure sorti en 2010 sur PC, Playstation 3 et Xbox 360. Il est développé par le studio Ninja Theory (Heavenly Sword, DmC : Devil May Cry, HellBlade : Senua’s Sacrifice) et scénarisé par Alex Garland (scénariste de 28 jours plus tard et de Dredd version 2012). Le scénario est inspiré du roman chinois La Pérégrination vers l’Ouest, qui a aussi inspiré le manga Dragon Ball .

Enslaved_1

Quelle est l’histoire ?

150 ans après une guerre apocalyptique, les rares humains tentent de survivre face aux machines tueuses et d’échapper aux esclavagistes. Nous suivons Monkey, qui s’échappant d’un vaisseau esclavagiste, rencontre Trip. Cette dernière prend le contrôle de la couronne d’esclave de Monkey et lui propose un marché : il l’aide à rentrer chez elle puis elle le libérera de cette couronne. Ainsi commence l’odyssée de Trip et Monkey.

Et les archives dans tout ça ??

Les explications qui suivent vont dévoiler toute l’intrigue et la fin du jeu. Partez si vous souhaitez le faire. [SPOIL]

Lors du voyage, Monkey est pris de maux de tête soudains. Il est assailli par des images qui lui sont inconnues, provenant de la couronne esclavagiste, des images d’un passé lointain. A leur arrivée chez Trip, cette dernière réalise que les habitants de son village ont été raflés par les esclavagistes de Pyramide. Monkey et Trip décident donc de partir afin de libérer les esclaves.

Après avoir traversé nombre de dangers, Trip et Monkey atteignent Pyramide. Ils y découvrent des esclaves en transe sous l’effet de leurs couronnes pilotées par une drôle d’entité. Cette dernière se fait appeler « Pyramide » (comme c’est original) et explique à Trip et Monkey sa véritable nature. Il affiche alors un grand écran son visage (incarné par Andy Serkis) et indique être le rassemblement des souvenirs d’un homme qui a vécu avant la Grande Guerre et l’Apocalypse. « Mais je ne suis pas que des souvenirs, je ne suis pas que des archives » leur explique-t-il.

Enslaved_2

Il se conçoit comme la solution à la peine du monde, car les humains vivent cachés et dans la désolation. Grâce aux archives de Pyramide, les hommes peuvent vivre dans une simulation du passé, qui leur apporte joie, bonheur et sécurité. Monkey le vagabond se laisse séduire, mais Trip refusant un monde l’illusion, détruit la connexion entre l’entité et les machines de contrôle, réduisant la simulation de Pyramide à néant.

Enslaved_3

Si le thème des archives du monde d’avant est un motif récurrent dans ce type d’œuvre post-apo, on aborde ici un angle intéressant : les archives comme vecteur de nostalgie et de passéisme. Qui n’a pas connu un proche qui ne garde ni photos ni papier, indiquant ne pas vouloir « rester bloqué dans le passé » ou « ne pas être nostalgique », et ainsi détruire des choses considérées comme « inutiles » ? Le rapport aux archives nous renseigne sur le lien de chacun à la mémoire qu’elle soit individuelle et collective. Et comme tous rapports, il peut tomber dans une situation d’extrême, de nostalgie, de passéisme et de glorification avec le fameux adage populaire « C’était mieux avant ».

Marc Scaglione

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s