Girls’ Last Tour : les archives inspirantes

Publié: 12 janvier 2018 dans Dessins animés
Tags:, ,

Girl’s Last Tour est un manga écrit et dessiné par Tsukumizu et publié au Japon chez Shinchosha depuis 2014. Le manga est inédit en France à ce jour. Il a été adapté en série d’animation en douze épisodes par le studio White Fox (Re : Zero, Akame Ga Kill, Steins : Gate), série qui fut diffusée entre octobre et décembre 2017. En France, elle est licenciée par Wakanim.

Girls' Last Tour

Nous suivons le voyage de Chito et Yuuri, deux jeunes filles, traversant une ville gigantesque en ruine après une apocalypse inconnue.

Et les archives dans tout ça ??

Il s’agit d’une série d’animation méditative et contemplative. On sait peu de choses, on fait peu de choses (le résumé en est un exemple), on croise presque personne. Mais il n’empêche qu’on y trouve des archives.

Expliquer les archives

Dans l’épisode 6, les héroïnes voient leur moto tomber en panne. Elles croisent alors Ishii qui leur propose de la réparer en échange d’aide pour achever son avion. En effet, cette dernière a trouvé refuge dans ce qui était probablement une ancienne base aérienne ou un musée de l’aviation. Yuuri lui demande pourquoi elle construit un avion, arguant du fait qu’habiter un tel endroit n’est pas une raison suffisante. Pourquoi donc ? A cause des archives ! Éparpillés partout, Ishii a trouvé des plans de tous les modèles d’avion créés du premier aux derniers modèles « à la technologie incompréhensible ». Ne souhaitant pas rester là sans but, elle a donc décidé de construire son modèle unique et original pour quitter la Ville.

Un mur d'archives photographiques

Un mur d’archives photographiques

Dans le dernier épisode, les deux filles s’installent temporairement dans un sous-marin. Elles connectent sans le vouloir leur appareil photo à l’interface et découvrent alors tous les dossiers contenus dans la puce mémoire. Elles découvrent des photos de foule, de villes pleines et vivantes, ainsi que des vidéos. Même si des éléments semblent expliquer dans ces photos et vidéos l’apocalypse qu’a connu ce monde, là n’est pas l’important. En effet, les deux filles semblent étonnées et émues. Yuuri la plus désinvolte des deux déclare à sa comparse en regardant ces images : « Je crois comprendre un peu pourquoi tu voulais en savoir plus sur le passé. On est toutes les deux depuis longtemps. Mais en voyant comment les gens vivaient à l’époque, je me sens un peu moins seule ».

Une décoration archivistique pour le bureau d'Ishii

Décoration archivistique dans le bureau d’Ishii

Ainsi si les archives sont essentielles, ce n’est pas seulement parce qu’elles sont probantes ou qu’elles sont une mémoire. Mais aussi et surtout parce qu’elles inspirent : des idées, des émotions et des sentiments aux gens qui y accèdent. Les archives sont inspirantes !

Marc Scaglione

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s