Le diable est dans les archives : Diablo III

Publié: 4 février 2017 dans Jeux
Tags:, , ,

Diablo III est un jeu vidéo pour PC de Blizzard Activision, sortie le 15 mai 2012. Il reste dans les annales comme le jeu qui s’est vendu à 3 500 000 exemplaires en vingt-quatre heures; 6 300 000 en six jours et 13 000 000 en un an. Au 1er janvier 2016, après la sortie sur d’autres plateformes telles que Playstation 3, Playstation 4, Xbox 360, Xbox One, il s’est vendu à plus de 35 000 000 millions d’exemplaires. Il s’agit d’un hack’n’slash, le joueur doit faire des suites de quêtes pour suivre le scénario de l’histoire et gagner en puissance.

diablo_1Le joueur incarne un « nephalem », un humain issus d’un croisement entre ange et démon : il est plus puissant que ses congénères grâce à l’artefact nommé la « Pierre Monde ». Cette gemme est détruite pour débarrasser le monde de ces « néphalem » mais contre toute attente leur pouvoir augmente jusqu’à devenir des êtres quasiment divins, plus puissant encore que leurs ancêtres.

A la destruction de la pierre, par peur de domination des nephalems, la démone Lilith contrôle la population du monde pour en faire son armée personnelle contre ces êtres surpuissants. Toutefois, le démon Inarius, l’amant de Lilith, ne veut pas perdre sa supériorité face à elle, et il envoie les humains dans un monde caché entre l’Enfer et le Paradis : le monde de Sanctuaire. Il décide d’effacer la mémoire des peuples de Sanctuaire : « afin que les mortels puissent commencer une nouvelle page de leur histoire, en ignorant toutes les forces qui les avaient créés et qui pouvaient, au bout du compte, les détruire ».

diablo_2

le monde de Sanctuaire

Le nephalem évolue dans le monde en ruines de Sanctuaire, au royaume de Khanduras dans la ville de Tristram, dans un monde pratiquement sans mémoire ni Histoire. Le nephalem qu’incarne le joueur apprend qu’une météorite est tombée sur la cathédrale de Tristram, qui serait à l’origine de la renaissance des démons et il veut savoir ce qu’elle est. Dans cette ville, le nephalem apprend l’existence d’un historien du nom de Deckard Cain qui enquête sur ce fait. Il lui apprend que les êtres mi-ange mi-démon sont au cœur d’une prophétie pour sauver le monde.  En effet, trois démons majeurs ont été détruits vingt ans plus tôt, Mephisto, Baal et Diablo. Mais ce dernier semble de retour et seul les nephalems peuvent en venir à bout.

Et les archives dans tout ça ??

 Le néphalem évolue à la recherche d’un passé trouble dont les bribes d’archives semblent être la seule solution pour retrouver l’histoire de ce monde. En effet, les archives comme documents sont abondantes pour un lieu dit « sans mémoire », il y a profusion de parchemins, livres, manuscrits à travers le monde. Toutefois, ils sont souvent mal conservés, mis pêle-mêle au sol, sur des tables ou dans des bibliothèques brinquebalantes voir dans des lieux plus insolites : au sol dans des caves, des greniers, dans un cimetière à même le sol ou plus inhabituel près d’un caractère de météorite.

diablo_3

Des lieux toujours adaptés à la bonne conservation (hum, hum…)

 Les archives comme lieu sont rencontrées par le joueur via une suite de quête.  Il s’agit des archives de Zoltun Kulle, l’alchimiste qui a créé la pierre monde : celle à l’origine du chaos du monde.

diablo_4

L’entrée des Archives

A travers son aventure, le nephalem découvre des archives dans le sous-sol d’un désert. Il découvre un lieu magistral mais des plus sombres : il est difficile de voir à plus de dix pas. De plus, les documents mal entretenus avec des normes de conservation peu respectées et un manque d’inventaire évident. Il faut y ajouter une mauvaise fréquentation : des démons, qui ont tendance à ne pas respecter les lieux.

diablo_5

De plus, certaines parties sont difficilement accessibles par manque d’escaliers, des risques d’éboulements et une gravité capricieuse. En effet, il y a un risque que les documents s’envolent et ne veulent pas revenir pour que vous puissiez les consulter.

Egalement, au grès du hasard et de ses pérégrinations, le joueur peut découvrir des archives secrètes dont on ignore le conservateur. Mais il peut se retrouver nez à nez face à un fantôme extrêmement puissant : « L’Archiviste ».

Et l’archiviste ?

Le monde de Sanctuaire possède deux principaux archivistes, bien qu’ils ne portent pas ce nom officiellement : ce sont plutôt des érudits, chercheurs, historiens et aventuriers. Un savant mélange qui en font des hommes d’écrits, ils écrivent les archives plutôt qu’ils ne les conservent, mais ils sont usés par le temps.

Le premier est Caïn, un vieil homme qui se déplace avec une canne, il porte sans cesse des vêtements usés, le crâne dégarni et à la voix tremblotante. Il s’agit du narrateur de l’histoire dans le jeu, ce qui permet de faire une pause au milieu d’actions vives : comme pour reprendre son souffle.

diablo_6

Caïn

Le second est Abd Al-Haziz, un historien et écrivain et homme d’action. Sa curiosité est telle qu’il se retrouve souvent emprisonné par des démons, mais il parvient toujours à s’extraire des situations périlleuses et il écrit toutes les données amassées dans ses ouvrages.

diablo_7

Abd Al-Haziz

Le joueur se réfère souvent à ses notes pour comprendre davantage le monde qui l’entoure : plantes, bâtiments, ville, monstre ou démon, il écrit sur tout. Niveau physique, il n’est pas des plus séduisants avec ses vêtements rapiécés, bien qu’il soit plus jeune que Caïn, il reste un homme assez âgé et ses déplacements sont relativement lents.

Egalement, pendant le développement du jeu Diablo III, une nouvelle classe jouable est annoncée : l’Archiviste.

diablo_8

Lors de la cinématique de présentation, trois de ses sorts sont présentés :

Oragenda : Une tornade de pages incontrôlable qui s’abat sur les ennemis. Plus les livres ou feuilles sont présents autour du joueur, plus l’Archiviste gagne en puissance.

Biblio-quête : Un lancer de livre extrêmement puissant qui paralyse l’adversaire.

Chuuut : Un sort très efficace qui fait exploser tous les nuisibles autour de l’Archiviste.

Pour régénérer sa vie, il utilise du lait de chèvre et on peut s’ébahir de la boite de dialogue très détaillée du personnage.

diablo_9

Laissez-moi vous montrer mon gros rouleau !!

Il est difficile de ne pas s’enthousiasmer à l’annonce cette nouvelle classe jouable… si ce n’est que la date de l’annonce : le premier avril 2009…casse tous nos rêves !

Toutefois, le joueur peut déverrouiller un succès dénommé « Grand Archiviste de Sanctuaire », s’il parvient à récolter la totalité des ouvrages, des notes et des récits des historiens de ce monde inhospitalier.

diablo_10

Pour conclure, Diablo III est un jeu vidéo qui met les archives au cœur de l’action et qui montre qu’un document peut être la clef d’une énigme. Quant à l’archiviste, bien qu’il persiste à montrer une image assez classique et stéréotypée, un vieil homme sage comme usé par le poids de ses connaissances on peut féliciter Blizzard pour sa touche d’humour du premier avril 2009 : un être assez puissant pour sauver le monde de Sanctuaire.

Marie-Anne Lagrange-Massy

Publicités
commentaires
  1. Kraxner dit :

    C’est un classique de l’Héroic Fantasy l’archiviste à barbe blanche et puit de connaissances plus ou moins avouables. Souvent ils sont assimilés aux magiciens ou au prêtres dans les jeux de rôles comme ADD : http://www.gemmaline.com/archiviste.htm
    C’est un peu le réservoir a fantasme de la profession d’archiviste (d’ailleurs souvent ont y confond archiviste et bibliothécaire en un même personnage)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s