Vice-versa ou les archives de la mémoire

Publié: 20 janvier 2017 dans Dessins animés
Tags:, , , ,

Vice-versa est un dessin-animé américain produit par les studios Disney et Pixar sous le titre original Inside Out. Réalisé par Pete Docter et Ronaldo Del Carmen il est sorti en France le 17 Juin 2015.

viceversa_1Riley, 11 ans, est une jeune fille vivant au Minnesota qui voit sa vie basculer le jour où ses parents décident de partir pour San Francisco. Durant tout le dessin-animé on suit la jeune fille dans son adaptation à sa nouvelle vie. Mais, les personnages principaux de l’histoire sont les cinq émotions présentes dans le « quartier cérébral » de Riley. Il y a Joie, Tristesse, Peur, Colère et Dégoût. Chacune de ces émotions va guider Riley, va diriger ses réactions et va l’aider à prendre ses décisions. Chaque décision prise par Riley, chaque moment de sa vie créent des souvenirs qui sont conservés dans sa mémoire à long terme.

viceversa_2Cependant, toutes les émotions n’ont pas le droit de s’exprimer. C’est Joie qui a le dernier mot et qui veut faire de Riley une fille joyeuse et positive. Mais lors du déménagement, Tristesse va chercher à s’exprimer ce qui va perturber l’organisation des émotions. Joie va alors chercher à éloigner Tristesse du poste de commande. Mais c’est lors du premier jour d’école de Riley que Tristesse va réussir à s’exprimer. Ceci va enchaîner plusieurs incidents dans le quartier cérébral. Joie et Tristesse finissent absorbées et sont emmenées dans la mémoire à long terme. Alors, toute la personnalité de Riley est en danger. Le temps est compté pour nos deux aventurières qui doivent rejoindre au plus vite le quartier cérébral.

S’en suit alors un grand périple dans l’univers cérébral de Riley. Elles vont passer par la production des rêves, le monde imaginaire ou encore la zone des pensées abstraites. Les trois autres émotions restées dans le quartier cérébral vont alors prendre le contrôle. Ceci va mener Riley à la fugue. Joie et Tristesse doivent se dépêcher de rejoindre le quartier cérébral avant que Riley ne ressente plus aucune émotion. Mais nos deux aventurières arrivent juste à temps pour que Riley ne fugue.

viceversa_3

Et les archives dans tout ça ??

Si Vice-versa est avant tout un film tourné vers la psychologie et la gestion des émotions, on peut y voir aussi un aperçu du monde archivistique. Les archives sont omniprésentes dans ce dessin-animé. En effet dans Vice-versa il est constamment question de souvenirs qui ne sont autre que des archives. Les archives réelles sont aussi des souvenirs. Elles sont la preuve d’un passé. Ces souvenirs n’ont pas une forme de document papier mais une forme de bulle dans laquelle le souvenir est enregistré et peut être revus plusieurs fois. Ce sont les archives de la mémoire de Riley.

viceversa_4

un souvenir de Riley

L’autre référence aux archives est présente dans le passage où Joie et Tristesse se retrouvent dans la « mémoire à long terme ». Ce lieu n’est autre qu’une immense salle d’archives où tous les souvenirs de Riley sont stockés. Le lieu est désigné comme étant « un labyrinthe sans fin de couloirs et d’étagères » ce qui fait vraiment penser à un centre d’archives. L’amalgame avec un centre d’archives se fait aussi dans sa fonction même : c’est le lieu où toute la mémoire de Riley est stockée. Un centre d’archives réel est aussi un lieu où est stockée la mémoire.

viceversa_6

mémoire centrale

Mais dans la mémoire de Riley il y a un autre lieu où sont gardés les souvenirs : « la mémoire centrale ». Tout les souvenirs importants pour Riley et qui lui donnent sa personnalité sont stockés dans cette « mémoire centrale ». Cette dernière peut s’apparenter aux trésors des archives, ces lieux un peu cachés des services d’archives où l’on retrouve tout les documents importants du service. Un peu à la manière de Riley, ce sont ces documents qui donnent une spécificité au service d’archives. Ils participent aussi aux fondements de notre Etat en conservant tous les documents marquant dans sa création.

viceversa_5

La mémoire à long terme

La « mémoire à long terme » est une salle d’archives qui possède ses propres archivistes. Ces derniers sont ici appelés des « hommes de mémoire ». Ils sont chargés de réaliser toutes les actions archivistiques dans la mémoire de Riley. Ils réalisent ainsi les quatre C très connus du monde archivistique : Collecter, Classer, Conserver et Communiquer.

Tous les jours ils reçoivent les souvenirs crées dans la journée. Ceci peut s’apparenter au versement et donc à la collecte des archives. Ensuite, on imagine qu’ils rangent ces souvenirs puisqu’ils sont tous placés dans les étagères. De plus, la présence de chariots dans les couloirs nous fait supposer que les souvenirs sont rangés.

Les « hommes de mémoire » mènent aussi des actions plus techniques qui sont l’élimination. En effet, au moment où Joie et Tristesse aperçoivent les « hommes de Mémoire », ils sont entrain de réaliser une grande campagne d’élimination de souvenirs. La représentation de cette action est assez surprenante puisque c’est un aspect du métier qui est mal connu du grand public. Pour mener à bien cette élimination, les « hommes de mémoire » suppriment tous les souvenirs inutiles et sélectionnent, parmi certains souvenirs inutiles, ceux qui sont plus importants que d’autres.

viceversa_7

Les hommes de mémoire

On peut alors citer deux exemples. Le premier, quand Joie et Tristesse aperçoivent au loin les « hommes de mémoire ». Ces derniers sont entrain de supprimer des souvenirs inutiles, à savoir des numéros de téléphones. Ces derniers sont supprimés car « ça sert à rien, ils sont tous dans son portable. ». Le deuxième vient juste après lorsque les « hommes de mémoire » se retrouvent face aux souvenirs des présidents des Etats-Unis d’Amérique. Ils décident de garder uniquement « Washington, Lincoln et le dernier ». On voit donc qu’en plus de l’élimination, c’est aussi l’étape de sélection qui est montrée puisque les archivistes choisissent les souvenirs à garder parmi les plus inutiles. Comme pour nous, cette action est réalisée pour faire de la place dans la mémoire de Riley et dans les étagères pour accueillir de nouveaux souvenirs. Une fois supprimés, les souvenirs sont envoyés au « Vidage mémoire ». Cette élimination est irrémédiable : « on ne peut pas récupérer ce qui est passé aux oubliettes. ». Le « Vidage mémoire » est une sorte de décharge à souvenirs où sont effacés peu à peu tous les souvenirs qui y sont envoyés. Dans la réalité, on retrouve aussi l’effet irrémédiable de l’élimination. Une fois éliminées, les archives sont détruites soit par broyage, déchiquetage ou soit par incinération.

On retrouve aussi la présence de notre dernier C qui est la communication. Même les « hommes de mémoire » font de la communication en envoyant régulièrement des souvenirs au tronc cérébral qui les renvoie au quartier cérébral. Dans le dessin-animé il s’agit d’une pub de chewing-gum avec une musique qui reste dans la tête.

Le parallèle avec les archives se fait donc à plusieurs niveaux. Tout d’abord par l’omniprésence d’archives que sont les souvenirs, par le lieu de « la mémoire à long terme », par la présence d’archivistes qui sont incarnés par les « hommes des mémoire » et par les actions que ces derniers réalisent. Ils illustrent bien les quatre C des archives. Ils collectent, on le voit par la réception d’un versement journalier. On suppose qu’ils classent puisque les souvenirs sont rangés dans les étagères. Ils conservent aussi et réalisent les actions qui en découlent comme l’élimination. Et ils communiquent leurs archives. Si on assimile le centre de la « mémoire à long terme » à un centre d’archives on peut voir que la notion d’archives et de mémoire doit être élargie.

En effet, dans la réalité, un centre d’archives n’est pas uniquement la mémoire d’une personne, c’est aussi la mémoire d’une famille, d’une entreprise, d’une administration ou d’un Etat. Ici, le centre d’archives est réduit à une seule personne. Mais nous aussi, nous sommes les gardiens d’une mémoire ou des mémoires.

Pauline Perus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s