L’univers de Star Wars est décidément fort riche en citations d’archives. Nous avons déjà évoqué l’Attaque des Clones et son archiviste mal embouchée, il est temps maintenant de se promener dans l’univers étendu et de faire référence aux ouvrages publiés chez Delcourt qui prennent place entre les deux films que sont l’Attaque des Clones et la Revanche des Sith.

clonewars5_1Clone Wars est une série de dix livres dont l’histoire se déroule quelques mois après la bataille de Géonosis qui marque véritablement le début de la guerre des Clones. Clone Wars explore les ravages de la guerre, la montée en puissance d’un Palpatine bien installé dans son rôle de Chancelier Suprême et les méandres du personnage d’Anakin Skywalker.

Le cinquième tome de la collection, intitulé Les meilleures lames, évoque l’évasion d’Obi-Wan Kenobi, prisonnier de Ventress sur la planète Rattatak, l’opposition naissante entre le sénateur Bail Organa et le chancelier Palpatine ou les velléités séparatistes d’Alaric, roi de Thustra.

Ce cinquième tome est assez passionnant dans ce qu’il montre des intrigues politiques qui poussent le monde à la guerre malgré quelques rares bonnes volontés comme celles du sénateur Organa ou du malheureux précédent chancelier Valorum qui termine tragiquement son existence.

Et les archives dans tout ça ??

Si elles ne sont pas au cœur du récit et relèvent plutôt de l’anecdote, les archives sont toutefois citées dans ce volume.

Alors qu’il rentre sur Coruscant après avoir été au chevet de sa femme victime d’une fausse couche, le vaisseau du sénateur Bail Organa est attaqué par un convoi de pirates. Avec l’aide des Jedi, Organa se tire de ce mauvais pas et finit par atterrir sur la capitale de la République.

Le sénateur est rentré pour demander des comptes à la suite de la sanglante bataille de Jabiim, l’une des plus cruelles défaites de la République. Or, le chancelier lui répond que la question a déjà été traitée en son absence et qu’il est inutile de recommencer le débat. La sénatrice Mon Mothma dément et indique que la seule trace de la bataille se trouve « dans une petite note glissée dans les archives et enterrée. »

clonewars5_2

Ainsi, le chancelier, s’il n’a pas du tout envie de donner de la publicité à ce qui s’est réellement passé sur Jabiim – l’abandon des Jabiimites par Anakin – a tout de même tenu à notifier le récit en le déposant directement dans les archives. Si Mothma assimile ce geste à un enterrement, il n’en reste pas moins que les archives conservent bien trace de l’événement et qu’il ne semble pas si difficile d’y accéder puisque le sénateur Organa précise : « je sais, je l’ai lue sur le chemin du retour à Coruscant« . Les archives sont donc apparemment consultables sans trop de souci – pas de délai de communicabilité opposable au sénateur – et à distance puisqu’Organa a consulté la note dans son vaisseau.

C’est à partir de cette note trouvée dans les archives que Bail Organa développera des doutes sur l’attitude du chancelier Palpatine, doutes qui ne feront que s’amplifier par la suite. D’un simple document trop vite archivé peuvent découler bien des événements.

Sonia Dollinger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s