Une belle fin (Still Life) pour les archives ?

Publié: 17 décembre 2016 dans Films
Tags:, , , ,

une_belle_finUne belle fin (“Still Life”) est un drame britannique écrit et réalisé par Uberto Pasolini. Eddie Marsan y joue le rôle de John May, fonctionnaire dans une banlieue de Londres, dont le travail consiste à retrouver les proches des personnes décédées sans famille connue.

Passionné par ce qu’il fait, empathique, il organise et assiste lui-même aux funérailles des disparu.e.s pour lesquel.le.s il écrit également l’oraison funèbre. Il est très souvent d’ailleurs le seul à y assister…

Mais l’arrivée d’un nouveau supérieur va bouleverser cet équilibre : son service va être restructuré et son poste supprimé. Il ne lui reste plus que quelques jours avant d’être cordialement mis à la porte, et il va se battre pour pouvoir résoudre une dernière affaire.

Après avoir trouvé un album de photos de famille au domicile du défunt, il va ainsi faire tout ce qui est en son pouvoir pour tenter de retrouver les personnes qui l’auraient connu et peut-être ainsi identifier la mystérieuse jeune fille sur les photos.

Et les archives dans tout ça ??

Le film commence par une scène dans le bureau de John May, où l’on peut voir les centaines de dossiers de personnes dont il s’est occupé.

Pour tenter de retrouver des informations sur la vie des personnes disparues, il recherche dans leurs documents personnels tout indice qui pourrait le mettre sur une piste.

still_1

Méthodique et consciencieux, il construit également des album photos; pour son travail lorsque le dossier est encore en cours, mais aussi pour lui-même. Il ramène en effet chez lui les photos des personnes pour lesquelles il n’a pu trouver aucun proche, et se constitue ainsi un fonds photographique éclectique et émouvant, afin que le souvenir des disparu.e.s ne s’évanouisse pas entièrement.

still_3

Il va lors de sa dernière enquête réussir à retrouver quelques personnes se souvenant du défunt. Ce dernier ayant eu quelques accès de violence, il est alors conseillé à John May de se rendre aux archives pour retrouver les traces de son casier judiciaire.

still_2

La scène qui suit sera peut-être alors la plus difficile à supporter pour les archivistes. Laissé entièrement seul non pas en salle de lecture mais directement dans le magasin, il va alors commettre l’irréparable…pour sa défense, les gants blancs qu’il portait pour consulter les documents l’ont certainement empêché de prendre des notes, ce que tout lecteur aurait normalement fait en salle de lecture n’est-ce pas?

still_4

Malgré cette scène véhiculant une certaine méconnaissance du métier, Une belle fin est un petit bijou cinématographique, ne serait-ce que pour la prestation d’Eddie Marsan et Joanne Froggatt (qui a joué Anna dans la désormais célèbre série Downton Abbey).

Céline Fernandez

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s