Palimpseste : les archives des événements non advenus

Publié: 2 juillet 2016 dans Littérature
Tags:, ,

A l’instar des polars et des thrillers, la science-fiction évoque assez régulièrement les archives. C’est le cas de Palimpseste, une nouvelle de Charles Stross. Pensez donc, comment résister quand, dès le résumé de quatrième de couverture, vous lisez : « son seul espoir réside à la fin des temps, où sont archivés tous les événements non advenus. Dans l’avenir des possibles, retrouvera-t-il les siens?« 

Charles Stross est un écrivain natif de Leeds en 1964 qui réside aujourd’hui à Édimbourg. C’est en 1987 que cet auteur britannique publie sa première nouvelle dans le magazine Interzone. Son premier roman, Crépuscule d’acier, est publié en 2003. Palimpseste est un roman court, publié en 2009, qui a reçu le prix Hugo l’année suivante.

palimpseste

Ce roman évoque la destinée de Pierce, un agent de la Stase, une entité qui envoie ses agents afin qu’ils interviennent à différentes époques afin d’empêcher les apocalypses de ravager la Terre et de détruire l’humanité. Pour marquer son entrée dans la Stase, Pierce doit accomplir une sorte de rite initiatique, remonter le temps et tuer celui qui allait devenir son grand-père. Pierce supportera-t-il les exigences de son employeur ou sera-t-il celui qui bouleversera le monde ?

Palimpseste est un roman dense et parfois complexe mais c’est un bon exemple du renouveau de la science-fiction britannique dans lequel on peut facilement s’égarer.

Et les archives dans tout ça ??

Alors que Pierce n’est encore qu’un apprenti, il doit suivre les cours de l’Honorable Érudite Yarrow. Le jeune homme est assez curieux quant à la spécialisation de son professeur dont il sait assez peu de choses. On ne connait pas exactement le domaine de prédilection de Yarrow. D’ailleurs, impossible d’enquêter sur le sujet : « de toute façon, les élèves n’avaient qu’un accès limité aux archives concernant leurs aînés« . La Stase semble donc respecter la vie privée de ses enseignants.

Par ailleurs, on comprend vite que la Stase, outre la sauvegarde de l’Humanité, qui la conduit à réécrire l’histoire régulièrement et à intervenir dans le passé, a pour but la sauvegarde des données « de la totalité de l’histoire humaine, données ensuite archivées à la Bibliothèque« . L’idée est d’être le plus exhaustif possible dans l’archivage des données : « les technologies d’enregistrement des données individuelles ou bien une surveillance constante ont rendu possible l’établissement d’une histoire absolue, dépendant bien entendu de l’archivage de tous ces enregistrements« . On est bien loin de l’idée de droit à l’oubli ou de protection de la vie privée dans Palimpseste : aucune donnée individuelle n’échappe à la Stase.

Chaque réponse concernant l’attitude de tout individu passé et à venir se trouve dans les archives de la Bibliothèque mais rien n’est finalement totalement sûr : « les annexes de la Bibliothèque ne sont pas à l’abri d’une réécriture ». L’archivage n’est donc pas garant de vérité et peut être objet de falsifications.

La référence aux archives est constante : dès qu’un individu pose une question, on le renvoie aux Archives et à leur étude, même si parfois, on s’aperçoit que « les Archives ne savent pas tout (…) Elles ne sont en rien comparables à la Bibliothèque du Temps ». Cet endroit est le Saint des Saint dans lequel se trouvent apparemment toutes les réponses à toutes les questions mais qui n’est accessible qu’à un nombre restreint. Elle renferme « la somme totale de toutes les connaissances humaines enregistrées ». Seuls les titulaires peuvent pénétrer dans son enceinte, ce qui n’est pas sans risque puisque certains n’en reviennent jamais…ça donne envie…

La salle de lecture fait l’objet d’une description détaillée et Pierce est envoyé faire une recherche qu’il imagine facile. Mais il entre en fait dans un lieu de perdition qui fait l’objet de l’invasion de palimpsestes. A vous de voir où se trouve la réalité dans cet endroit complexe.

Sonia Dollinger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s