« Schwarzes Marken » : le savoir c’est le pouvoir

Publié: 18 avril 2016 dans Dessins animés
Tags:, , ,

Nous retrouvons cette semaine notre spécialiste de la culture japonaise, Marc Scaglione qui vous évoque Schwarzes Marken.

Schwarzes Marken est une série d’animation japonaise de 12 épisodes diffusée au premier trimestre 2016 au Japon. Il s’agit de l’adaptation d’un light novel (romans pour jeunes adultes), dernier né de la franchise « Muv-Luv ». Schwarzes Marken se déroule en 1983 en Europe.

Schwarzesmarken

Nous suivons Theodor Eberbach, pilote du 666ème escadron de TSF (armures robotisées ou mecha), nommé « Schwarzesmarken » de l’armée est-allemande.

L’objectif de cet escadron est de combattre et repousser les extraterrestres nommés BETA qui ont fait de la Pologne et de l’Europe de l’Est un champ de ruine. L’Allemagne de l’Est se bat seule sur le front européen occidental. La situation militaire est catastrophique. Le front menace de céder. Mais les pilotes ne risquent pas seulement la mort au combat, mais aussi l’exécution à leur retour à la base.

En effet, de graves tensions politiques rongent le pays. La Stasi tente de prendre l’ascendant sur l’armée par les purges. Aux intrigues politiques se mêlent alors les intrigues personnelles. Le capitaine de l’escadron a-t-elle vendu son frère à la Stasi ? La sœur de Theodor, qu’il n’a pas vue depuis son arrestation, est-elle une espionne ?

Et les archives dans tout ça ?

Alors que la Stasi vient de prendre le pouvoir, certains membres de l’armée (dont le 666ème escadron) se joignent à la rébellion et cherchent des alliés pour préparer un coup d’état. Ils en trouvent un en la personne du Colonel Axmann, membre dissident de la Stasi, réputé pour son sadisme. Il réussit à sauver sa peau et à négocier sa place dans un futur gouvernement en proposant en échange l’accès aux archives de la Stasi : des millions de dossiers avec toutes les informations sur les citoyens de la RDA et  d’Europe.

Le magasin d'archives

un magasin d’archives bien rempli

Dans l’épisode 11, le Colonel conduit le lieutenant Jeckeln du 666ème escadron aux archives, cachées dans une tour de Flak (tour anti-aérienne de la Seconde Guerre mondiale). Il incendie les archives, emmenant avec lui des copies sur CD, en trahissant la rébellion.

Les copies

S’ensuit une foire d’empoigne durant laquelle les CD sont détruits, déformés par la chaleur de l’incendie. Tout ça pour ça !

Goodbye archives (1)

Goodbye archives…

Bien que les archives occupent une place anecdotique dans cette série, elles sont quand même la preuve, au-delà de cet aspect secret, de la place stratégique de l’information dans toute organisation, et sa prépondérance dans toute gestion du pouvoir, qu’elle soit démocratique ou dictatoriale.

Marc Scaglione

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s