Les archives du paranormal : la vérité est ailleurs

Publié: 1 février 2015 dans Séries
Tags:, , , , ,

C’est grâce à l’intervention d’une étudiante en licence Archives, Elise Huart, que je me suis replongée dans une série qui m’avait marquée à sa sortie : X-Files. Si je n’en ai pas vu toutes les saisons – 9 au total – j’avais suivi avec passion les cinq premières. X-Files est une série américano-canadienne de Chris Carter diffusée aux Etats-Unis entre 1993 et 2002. Deux films complétant la série ont également été réalisés. La série met en scène deux agents du FBI, Fox Mulder dit « le Martien » et Dana Scully, tous deux affectés à la section des affaires non classées. Scully est dépêchée par ses supérieurs afin de discréditer les enquêtes de Mulder qui s’intéresse aux phénomènes paranormaux et est persuadé de l’existence d’une forme de vie extra-terrestre qu’un complot gouvernemental voudrait cacher à la population. x_files Fox Mulder est interprété par David Duchovny et Dana Scully par Gillian Anderson. Ils forment un duo classique, le premier campant un personnage fantasque prêt à croire à toutes sortes de phénomènes (« I want to believe » proclame le poster accroché dans le bureau de Mulder), la seconde représente la rationalité et le scepticisme. Leur relation amicale évoluera très lentement vers une inévitable relation amoureuse que tous les fans attendaient avec impatience. b8d47fbc3de847f288f1337509b3c0f5_large La série X-Files tourne principalement autour de la présence extra-terrestre que Mulder souhaite prouver, étant persuadé de l’enlèvement de sa sœur par des entités venant d’ailleurs. Pourtant, la série est aussi marquante car elle revisite tous les mythes contemporains évoquant aussi bien les poltergeists, les phénomènes de possession ou de télékinésie (avec une référence à Carrie), les loups-garous, enfants sauvages et autres Bigfoot mais aussi le vaudou, le golem, les légendes indiennes. X-Files s’interroge aussi sur les progrès de la science avec des clins d’œil à l’œuvre d’Asimov dans un épisode où les ordinateurs prennent le pouvoir et deviennent meurtriers. Enfin, X-Files évoque une des très nombreuses théories du complot qui court depuis sur l’ensemble des réseaux et parsème internet. Le gouvernement américain aurait mis en place un Consortium ou Syndicat à la suite du crash d’un appareil extra-terrestre à Roswell. Depuis les années 1970, le Consortium traiterait directement avec une puissance extra-terrestre chargée de coloniser la terre. En échange de leur sauvegarde et de celle de leur famille, les membres du Consortium faciliteraient cette colonisation insidieuse et en protégerait le secret. Les extra-terrestres permettraient l’utilisation de leur technologie pour améliorer l’armement américain et mèneraient des tests génétiques visant à créer une nouvelle espèce hybride mêlant des caractéristiques humaines et extra-terrestres. Si l’aspect complotiste prend le dessus, X-Files reste une série intéressante qui permet de revisiter toutes les peurs et les mythes contemporains nés ou importés aux Etats-Unis par les colons successifs. Finalement, les extra-terrestres ne sont qu’une nouvelle forme de colons plus sophistiquée. La course à la vérité de Fox Mulder et Dana Scully semble bien dérisoire face aux forces occultes et au scepticisme de leurs contemporains. La série veut mettre en garde le spectateur : la vérité est ailleurs ! Attention ne devenez pas paranoïaques pour autant. Et les Archives dans tout ça ?? Dans X-Files, les archives sont omniprésentes et protéiformes. Avant de rédiger cette chronique, j’ai visionné les dix premiers épisodes de la saison 1 y compris l’épisode pilote. Dans la moitié d’entre eux, les archives sont visibles et utilisées à des fins de recherche ou pour y entreposer des documents secrets. Dans l’épisode pilote, intitulé Nous ne sommes pas seuls, Mulder et Scully sont confrontés à une série de meurtres d’adolescents. Chacune des victimes a un implant métallique dans le cerveau. Ce métal, inconnu sur notre planète, fait dire à Mulder que les adolescents ont été enlevés par des extra-terrestres pour pratiquer sur eux des expériences. A la fin de l’aventure, l’agent Scully présente l’objet à ses supérieurs dubitatifs. L’épisode se clôt sur le mystérieux homme à la cigarette glissant l’objet au milieu des archives du Pentagone. 20150201_10042320150201_100507 On retrouve un court passage aux archives dans l’épisode 2, Gorge Profonde, qui a pour sujet principal l’étrange disparition d’un pilote et la présence d’OVNI sur une base militaire. Scully enquête dans les archives de la presse locale pour constater que cette disparition n’est pas un cas unique. Les archives sont aussi présentes dans le traumatisant épisode 3 qui a pour titre Compressions. Pas de forme de vie extra-terrestres dans celui-ci, mais un tueur en série mutant capable d’étirer son corps pour se glisser dans des endroits inaccessibles pour boulotter le foie de ses victimes. Problème, ce type de meurtres est observé tous les trente ans depuis 1903. Le suspect, Eugène Tooms, est un type étrange sur lequel peu de renseignements sont disponibles. Mulder et Scully vont donc passer de nombreuses heures dans les archives de l’état-civil à tenter de retrouver sa trace. Comme bien souvent, la fin de l’épisode laisse présager que nous n’en aurons pas fini avec Tooms, X-Files aime en effet les fins ouvertes qui laissent à penser qu’on ne peut lutter contre ce qui nous dépasse. 20150201_10060020150201_10084220150201_100904

Dans l’épisode 9, Espace, Mulder et Scully enquêtent sur de possibles sabotages au sein de la NASA et explorent les archives à Houston. Ils y découvrent des rapports sur les différents incidents dont les navettes ont été victimes, notamment sur le drame de Challenger. Au passage, Mulder et Scully fouillent dans les archives, s’installent par terre et les laissent en tas en partant précipitamment… les extra-terrestres n’attendent pas.

20150201_10143120150201_101452

N’ayant pu visionner l’ensemble des saisons avant de rédiger ce billet, je vous laisse prendre en note les diverses apparitions des archives dans la série. Et n’oubliez pas : la vérité est ailleurs !

Sonia Dollinger

Publicités
commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s