Les archives et le mystère Louis XVII

Publié: 3 janvier 2015 dans Littérature
Tags:, , ,

Amateurs de polars et adeptes des énigmes historiques, la Tour noire pourrait vous intéresser. Ce roman est l’œuvre de l’auteur américain Louis Bayard, natif d’Albuquerque et diplômé de l’Université de Princeton.

La Tour noire, sorti en 2010, est le deuxième roman de Louis Bayard, après Un œil bleu pâle, paru en 2007. Si le précédent opus évoquait la Guerre de Sécession et mettait en scène Edgar Allan Poe, la Tour noire se déroule en France sous la Restauration et le règne de Louis XVIII.

9782266188906FS

Hector Carpentier est un jeune étudiant en médecine, orphelin de père et doté d’une mère surprotectrice. Hector souhaite être médecin pour suivre les traces de son père qui avait mystérieusement laissé tomber sa carrière pour exercer un métier manuel. Alors qu’il rentre chez lui, Hector Carpentier y trouve un certain François Vidocq ancien repris de justice qui dirige désormais la Sûreté, passé maître dans l’art du déguisement et dans la filature.

Vidocq apprend au jeune Carpentier qu’un certain M. Leblanc a été assassiné alors qu’il se rendait chez lui. Le seul problème est qu’Hector Carpentier ne connait aucun individu de ce nom. Commence alors une aventure plus qu’étrange où Carpentier apprend que son père n’était autre que le médecin du jeune Louis XVII au Temple.

Qu’est devenu le jeune prince, est-il mort au Temple ? Vidocq et Hector Carpentier font la rencontre d’un étrange personnage qui, bien qu’adulte semble à peine sorti de l’enfance, un certain Charles Rapskeller. Se peut-il qu’il s’agisse du fils de Louis XVI et Marie-Antoinette qui aurait échappé à sa prison ?

Il règne autour de cet homme une agitation fébrile, une atmosphère de complot. Le chemin des deux enquêteurs est parsemé de cadavres et de rencontres étranges ou inattendues. Quel est le rôle du Comte d’Artois, frère de Louis XVIII dans toute cette affaire et que vient faire la duchesse d’Angoulême, la sœur du petit dauphin du Temple dans cette aventure ?

Cette enquête est aussi pour Hector Carpentier l’occasion de redécouvrir son père et le rôle occulte qu’il a joué pendant la Révolution et qui l’a marqué à jamais. L’enquête touche donc à la fois l’histoire personnelle d’un des principaux protagonistes et la Grande Histoire.

Il est plaisant de lire une œuvre se déroulant dans ce premier XIXe siècle trop souvent écarté des récits de fiction. L’atmosphère de la Restauration est assez bien restituée. Le récit est plaisant et les personnages attachants. Dans l’ensemble, malgré quelques exagérations– la scène où l’hypothétique Louis XVII risque la guillotine est à mon avis superflue – le roman est plutôt réussi et donne envie de découvrir d’autres récits de cet auteur.

Et les Archives dans tout ça ??

Il s’agit ici des archives du père d’Hector Carpentier qui expliquent en partie ce qui s’est passé au Temple pendant la Révolution. Le père Letemps, le vieux locataire de la famille Carpentier, était en fait un ami du père d’Hector et promet de « l’emmener aux archives » lorsqu’Hector exprime le vœu de mieux connaitre les faits et gestes de son père qui ne lui a jamais parlé de rien. Ces archives avaient été enterrées sous un arbre, dans une boite, de peur que les Révolutionnaires ne les trouvent. Elles racontent par le menu les heures passées à soigner l’Enfant du Temple et éclairent le récit d’un jour nouveau.

En fin de volume, se trouve une autre allusion aux archives, celles de Vidocq, qui a dressé le détail de toute l’affaire et demande à Hector de bien vouloir signer le document afin de l’authentifier. Vidocq rassure Carpentier en lui assurant qu’il s’agit « d’archives strictement personnelles ».

Dans les deux cas, les archives se veulent les témoins fidèles de personnages dont la vie croise l’Histoire.

Sonia Dollinger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s