Des anneaux, des lanternes et des archives

Publié: 5 octobre 2014 dans BD, comics, manga
Tags:, , , , , ,

C’est encore un héros de comics qui sera abordé dans ce billet, un héros que j’ai longtemps trouvé sans intérêt jusqu’à ce que je relise avec attention ses aventures, il s’agit de Green Lantern. Au départ, je dois bien avouer que ce type qui volait en promenant sa lanterne me laissait indifférente et pourtant l’univers dans lequel il évolue est d’une grande qualité.

Green Lantern est un héros de DC Comics, le grand rival de Marvel en 1940. Il s’agit en fait plutôt d’un corps d’individus que d’un personnage unique. Le premier Green Lantern, Alan Scott, est abandonné en 1951. Pourtant, cet abandon ne signe pas la mort de la licence puisque DC relance la série avec une nouvelle incarnation du personnage. Hal Jordan, pilote de l’air, reçoit un anneau vert d’un extraterrestre mourant. Il devient alors membre du corps des Green Lantern, dispersés à travers l’Univers et qui en ont la garde. Par la suite, Jordan est remplacé ou rejoint par d’autres membres du corps comme Guy Gardner, un Green Lantern sanguin et écervelé, John Stewart, premier gardien noir, beaucoup plus posé que le précédent ou Kyle Rayner, plus instable. On croise également des Green Lantern d’autres planètes comme le bougon Killowog.

Chaque membre du corps dispose d’un anneau vert, qu’il doit recharger régulièrement dans une batterie de la même couleur. Cet anneau vert produit des armes et autres objets sortis de l’imagination du porteur de l’anneau et qui lui sont utiles dans ses combats.

Le corps des Green Lantern est administré par les Gardiens de l’Univers, sorte de petits personnages bleus un tantinet hydrocéphales, qui ont édicté les règles que doivent respecter leurs troupes comme l’interdiction de tuer. Des dissensions peuvent éclater entre les Gardiens sur les méthodes à employer pour garantir la sécurité de l’Univers.

Il existe en effet d’autres forces obscures qui se manifestent pour asservir les peuples de l’Univers. Certaines de ces forces sont même dirigées par des renégats du corps des Lantern. Peu à peu, des corps concurrents, chacun représenté par une couleur différentes, se créent et se dressent les uns contre les autres pour se livrer une guerre sans merci.

C’est de cette guerre qu’il sera question ici puisque nous évoquerons La Guerre de Sinestro dans laquelle sont évoquées les Archives. Cet arc – ou cycle si l’on préfère – est l’œuvre de Geoff Johns qui a largement contribué à relancer l’intérêt pour de nombreuses séries DC comme Aquaman ou Green Lantern. Sinestro, exclu du corps des Green Lantern parce qu’il fait régner la terreur sur la partie de l’Univers dont il a la charge, forge alors un anneau jaune qui répand la peur. Il recrute de nombreux membres et les entraine dans une guerre sans merci contre ses anciens alliés. Les Green Lantern tombent par centaines car ils n’ont pas le droit de donner la mort. Les Lantern sont au bord de la destruction. Les Gardiens de l’Univers décident alors de réécrire le Livre d’Oa qui contient les lois fondamentales et autorisent les Green Lantern à se servir de la force létale. Pendant ce temps, Sinestro et son corps décident d’attaquer la Terre…

Difficile d’en dire plus sans spoiler, ce qui n’est évidemment pas le but de la chronique. Si vous aimez les univers cosmiques et foisonnants, vous pouvez attaquer sans problème les cinq tomes de Green Lantern par Geoff Johns.

Couv_210500

Et les Archives dans tout ça ??

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, il est bien question d’archives dans cet univers, on y croise même une archiviste étonnante, fort éloignée des clichés habituels. Il faut pour cela lire les tomes 4 et 5 de Geoff Johns présente Green Lantern qui s’intitulent La Guerre de Sinestro.

Alors que les membres des Green Lantern mènent la bataille, un petit corps dirigé par Hal Jordan tente de retrouver Ion, l’un des leurs, disparu. Le petit groupe se retrouve dans un temple dont les murs sont couverts de hiéroglyphes et tombent nez à nez avec Lyssa Drak, gardienne du livre de Parallax. Cette entité, à la peau bleue et aux dents acérées, est nichée au sein de la tour des Archives du Temple de la Peur, antre des forces de Sinestro le renégat. Cette archiviste atypique est enchainée au livre dont elle a la garde par une chaîne jaune. Elle explique son rôle : « dans ces pages, j’archive les histoires du corps de Sinestro, les actes effroyables perpétrés par nos milliers de membres ». Comme elle participe au combat et n’est pas une archiviste passive, Lyssa Drak espère également écrire « une nouvelle page dont [elle sera] l’héroïne ». Bousculée par les Green Lantern, elle s’effondre au milieu de ses archives.

Pourtant, les Lantern n’en viennent pas à bout. Plus loin, on retrouve Lyssa dans la tour des Archives. Elle accueille un jeune membre du corps de Sinestro, Amon Sur, et l’initie à la grande histoire de la Peur et de ses adorateurs. Elle assure donc également un rôle de transmission du savoir et d’initiation au Mal.

Dans le cosmos, les pages des archives se tournent et s’écrivent dans un bruit de fureur et les archivistes ne sont pas toujours bienveillants…IRp2R26SW3s46Hyl62snVUhJwL1hVb2d-page7-1200

Si vous voulez en savoir plus sur ce personnage, vous pouvez aller sur MDCU Comics en suivant ce lien : http://www.mdcu-comics.fr/encyclo/personnage/lyssa-drak/427/

Sonia Dollinger

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s